(Autoproduction)
Une pure merveille que ce quatrième opus des Toulousains d’Uniform Motion. Dans la lignée des précédents albums, ce nouveau né n’en réserve pas moins son lot de belles surprises. D’abord avec son artwork façon BD (où trône cette fois-ci une jolie petite pie face à une mystérieuse montagne dorée) ainsi que de sa pochette qui, réalisée dans un style origamique, m’a fait craquer d’emblée. Leurs dix nouvelles chansons ont ensuite confirmé mon présentiment : celui d’une maturité pleine et entière. De celles qui crèvent les enceintes. La voix d’Andy, de plus en plus ample et à l’aise dans les aigus (« Crowns and Wishes » est magique !), se balade en toute quiétude sur des jolies mélodies planantes et entêtantes. Vivement le live pour voir cet oiseau rare déployer complètement ses ailes. (Mag)