ACRE : L’allié incontournable des auto-entrepreneurs

L’ACRE, Aide à la Création et à la Reprise d’Entreprise, est un dispositif méconnu, pourtant essentiel pour les nouveaux auto-entrepreneurs. Cette aide permet une exonération partielle de charges sociales pendant une période déterminée. Quels sont les avantages de l’ACRE ? Comment en bénéficier ? Qui peut y prétendre ? Cet article vous explique tout ce que vous devez savoir sur cette aide précieuse pour les créateurs d’entreprise.

Qu’est-ce que l’ACRE ?

L’ACRE est une aide destinée aux créateurs et repreneurs d’entreprise qui souhaitent se lancer en tant qu’auto-entrepreneur. Autrefois appelée ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise), elle a été étendue à tous les entrepreneurs depuis le 1er janvier 2019. L’aide consiste en une exonération partielle et progressive des charges sociales pendant les premières années d’activité de l’auto-entrepreneur. Elle a pour objectif de faciliter le démarrage de l’activité en allégeant les coûts liés aux cotisations sociales.

Qui peut bénéficier de l’ACRE ?

Depuis janvier 2019, tous les créateurs et repreneurs d’entreprise peuvent prétendre à l’ACRE, quels que soient leur âge et leur situation professionnelle. Toutefois, certaines conditions doivent être remplies :

  • Être inscrit en tant qu’auto-entrepreneur auprès de la Sécurité sociale des indépendants (SSI).
  • Exercer une activité professionnelle à titre principal.
  • Ne pas avoir bénéficié de l’ACRE au cours des 3 années précédentes.

Quels sont les avantages de l’ACRE ?

L’ACRE offre une exonération partielle des charges sociales pendant une durée maximale de 3 ans. Cette exonération est dégressive et s’applique sur les cotisations d’assurance maladie, maternité, invalidité, décès, prestations familiales et retraite de base. Voici le détail de l’exonération :

  • Première année : réduction de 50% des charges sociales.
  • Deuxième année : réduction de 25% des charges sociales.
  • Troisième année : réduction de 10% des charges sociales.
A découvrir aussi  L'impact économique de l'industrie des biscottes

Il est important de noter que cette exonération ne concerne pas les cotisations liées aux accidents du travail, à la formation professionnelle ou à la retraite complémentaire. Par ailleurs, l’exonération est plafonnée à un certain montant du revenu professionnel annuel.

Comment demander l’ACRE ?

Auparavant, il fallait effectuer une demande spécifique pour bénéficier de l’ACRE. Depuis le 1er janvier 2020, la procédure a évolué et l’ACRE est désormais attribuée automatiquement à tous les créateurs et repreneurs d’entreprise. Il n’est donc plus nécessaire de remplir un formulaire spécifique. Toutefois, il est recommandé de vérifier que l’exonération a bien été appliquée lors de la déclaration du chiffre d’affaires.

Quelles sont les obligations liées à l’ACRE ?

L’auto-entrepreneur bénéficiant de l’ACRE doit respecter certaines obligations :

  • Déclarer son chiffre d’affaires régulièrement (mensuellement ou trimestriellement) auprès de la SSI.
  • Payer les cotisations sociales correspondant au taux réduit grâce à l’ACRE.
  • Respecter les plafonds de revenus fixés pour le dispositif.

En cas de non-respect de ces obligations, l’auto-entrepreneur peut perdre le bénéfice de l’exonération et être redevable des cotisations sociales non acquittées.

Quel impact sur les droits sociaux ?

Si l’ACRE permet une réduction significative des charges sociales, elle n’a pas d’incidence sur les droits sociaux des auto-entrepreneurs. En effet, les droits à la retraite, aux prestations familiales, à la formation professionnelle ou encore à l’assurance maladie-maternité restent inchangés. L’auto-entrepreneur bénéficie donc des mêmes droits que s’il payait ses cotisations sociales intégralement.

L’ACRE est donc une aide précieuse pour les auto-entrepreneurs, leur permettant de lancer leur activité en bénéficiant d’une exonération partielle des charges sociales pendant les premières années. Facilitant l’accès à l’auto-entreprise et soutenant le développement de l’activité, cette aide est un véritable atout pour les créateurs et repreneurs d’entreprise.

A découvrir aussi  Éléments clés d'un site Web d'entreprise réussi