Assurer l’avenir de ses enfants : les solutions envisageables

Pour que les enfants puissent financer leurs études et/ou acheter leurs premiers biens immobiliers, leurs parents doivent réaliser des placements. De plus, les possibilités pour réaliser cela sont nombreuses. Voici quelques idées de placements réalisables pour assurer l’avenir de ses enfants.

La création d’une SCI : transmettre un patrimoine immobilier à ses enfants

Pour transmettre un patrimoine à ses enfants, la création d’une SCI est l’une des disponibilités qui s’offrent aux parents. Ce sera en fonction des besoins et du contexte que se fera la rédaction des statuts. Ainsi, la SCI permet de partager entre plusieurs héritiers un bien, sous forme de parts. Grâce à ce type de placements, les modes de transmissions d’un bien peuvent être définis. Mais les parents peuvent également déclarer qu’ils restent les gérants de l’habitation en attendant que les enfants atteignent leur majorité.

La création d’une SCPI : pour gérer la location d’un bien immobilier

Si les parents veulent que leurs enfants puissent profiter des revenus liés à la gestion locative d’un bien, ils devraient réaliser un placement en choisissant de créer une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). De cette manière, les revenus pourront être perçus sur une longue durée. C’est la meilleure solution si les enfants sont encore étudiants. Si le but des parents est de transmettre un bien immobilier à l’un ou à la totalité de leurs enfants, ils sont conseillés de solliciter les services d’un notaire ou d ‘un autre professionnel pour en savoir un peu plus.

Opter pour un investissement de sécurité : le plan d’épargne

Cette dernière option permet aux parents d’ouvrir un PEL (Plan d’épargne logement), et ce dès la naissance des enfants. Ce type de placement permettra à ces derniers de posséder un apport pour obtenir un crédit immobilier. Cependant, l’épargne placée par les parents ne peut être utilisée que 4 à 10 ans après avoir souscrit le PEL. Elle ne peut également être usée que pour un achat immobilier. Mis à part le fonctionnement qui est tout à fait simple, Le PEL offre une rémunération très intéressante, allant de 2,50% par an. Pour son ouverture, les parents n’auront qu’à réaliser un dépôt de 225 € et verser au moins 45 € par mois.  Et enfin, si les parents disposent d’un bien immobilier qu’ils mettent en location, ils peuvent également céder l’usufruit qui permettrait aux enfants de percevoir les revenus liés à la location.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*