Comment gérer les risques liés au processus d’achats ?

Le processus d’achat représente l’ensemble des actions menées par une entreprise dans l’optique d’acheter un bien ou un service nécessaire à son activité. Bien que le processus soit mûrement pensé, il peut présenter des risques. L’ensemble de ces risques peut constituer un frein à l’atteinte des objectifs commerciaux et plus. En tant qu’entreprise, vous vous interrogez sur la bonne façon de les gérer ? Nous vous invitons alors à découvrir quelques conseils pour une bonne gestion des risques liés au processus d’achats. Lisez la suite pour tout savoir.   

Maitriser le processus d’achat

Avant de songer aux différentes méthodes de gestion des risques liés au processus d’achats, il est important que vous ayez sa maitrise. En effet, élaborer un bon processus d’achat permet à l’entreprise de profiter de nombreux avantages. D’ailleurs, vous pouvez lire cet article pour découvrir quelques techniques.

Vous pourrez obtenir les produits ou services idéaux, réaliser de meilleurs profits, améliorer votre visibilité ainsi que votre rentabilité et offrir une meilleure expérience à votre clientèle. Le processus d’achats est généralement réalisé en cinq étapes. Nous avons la reconnaissance du besoin qui vous permet d’identifier ce dont vos prospects ont besoin.

Ensuite, il faut une recherche de solutions pour définir les meilleures approches qui combleront ce besoin. L’étape suivante est celle de l’évaluation des options. C’est à ce niveau que vous serez en mesure d’examiner les différentes offres pour finalement retenir la/les meilleure(s).

A découvrir aussi  Éléments clés d'un site Web d'entreprise réussi

L’avant-dernière étape consiste à prendre les décisions d’achats puis passer à l’action. Une fois que tout cela est fait, vous pourrez finalement évaluer l’après-achat pour identifier les failles et éventuellement améliorer votre process. La maitrise du processus est indispensable. C’est grâce à cette maîtrise que vous serez en mesure d’identifier les risques. Tous les points sont à étudier et analyser pour assurer une bonne gestion.

service achat

Identifier, évaluer et traiter les risques

Pour une bonne gestion des risques liés au processus d’achats, vous devez dans un premier temps les identifier. L’identification des risques passe par la définition des processus sensibles. Ensuite, vous devrez identifier les priorités par rapport à chaque processus ou pour les différentes stratégies. Nous vous conseillons de faire attention aux risques significatifs que vous remarquerez pour chaque activité prioritaire du processus.

En ce qui concerne les différents risques, nous distinguons : les risques contractuels, financiers, ceux relatifs à l’image et opérationnels. Il est important de considérer chaque grande famille de risques puis de les évaluer. Le traitement des risques vous permettra par la suite de découvrir leur impact sur l’entreprise ou l’acheteur.

Vous devez aussi prendre des mesures de suivi. Ce sont elles qui vous permettront de mettre en place les bonnes solutions de riposte. Notons tout de même qu’il est préférable de les limiter au maximum. 

Prendre des mesures de prévention

Les mesures de prévention des risques visent à optimiser votre processus d’achat pour obtenir de meilleurs résultats. Elles doivent être valables pour tous les nouveaux achats. Assurez-vous toujours qu’il n’y a pas un défaut de fabrication sur votre produit et veillez à sa conformité.

A découvrir aussi  Comment réussir à créer une micro-entreprise facilement ?

Au niveau des prix d’achat, effectuez des vérifications par rapport à leur évolution moyenne. Cela vous permettra d’être en adéquation avec ce qui se fait le mieux et surtout avoir le meilleur rapport qualité/prix. Prenez des mesures par rapport à la volatilité des taux de change et la fluctuation du coût des matières premières qui peuvent ralentir la décision d’achat du client.

Proposez une quantité de produits que vous pouvez réellement produire et écouler. Cela vous aidera dans la gestion des stocks et l’approvisionnement. L’incapacité de livrer les bonnes quantités dans les meilleurs délais pourrait énormément vous porter préjudice.

Enfin, limitez les défaillances du fournisseur. Vous avez la possibilité d’utiliser des procédures de limitation contractuelles pour prévenir ces risques. Toutefois, une bonne politique de gestion est encore plus efficace. Instaurez entre vos fournisseurs et vous des relations vraiment solides, saines et durables. La confiance et la réputation sont d’ailleurs des bases pour tenir face aux risques.