Comment optimiser le picking en entrepôt ?

La préparation des commandes en entrepôt est l’un des principaux défis en e-commerce. Tout le processus logistique dépend de la réussite de ce qu’on appelle le picking. Il s’agit de la préparation efficace des articles dans les entrepôts sans commettre la moindre erreur. Pour cela, de nombreuses méthodes sont exploitables ; certaines s’avèrent plus optimales que d’autres.

Logistique en entrepôt : qu’est-ce que le picking ?

Le picking est le processus de préparation efficace des colis. Ce concept pourrait peu sembler complexe. Mais en essayant d’en apprendre davantage, vous pourrez en tirer avantage. Cette préparation prend en compte le contenant, les bons articles commandés, l’étiquetage… tout cela avec une productivité irréprochable et un budget logistique maîtrisé.

L’objectif du picking est de faciliter l’accès aux produits en mettant à hauteur d’homme une quantité moyenne des différents articles régulièrement approvisionnés. La gestion de ces quantités doit ainsi être optimisée afin que les préparateurs récupèrent plus rapidement les articles de la commande d’un même client. On nomme cette étape “prélèvement des articles”.

Par la suite, un opérateur ou une machine emballe l’ensemble des produits et transmet le colis grâce à un transpalette de manutention. Le transporteur le récupère pour l’acheminer sur le lieu de livraison du client.

Par ailleurs, on considère parfois le picking comme une zone de l’entrepôt dans laquelle un petit stock d’articles est positionné pour faciliter le travail des préleveurs.

La solution pick to light dans les entrepôts

Le pick to light est l’une des méthodes les plus optimales pour réussir un picking en entrepôt. Cette méthode consiste à équiper des balises lumineuses de boutons afin de les intégrer à l’avant des canaux des rayonnages.

L’ensemble de ces balises est contrôlé par un logiciel de gestion de l’entrepôt. Pour optimiser la préparation des commandes, le WMS allume les balises afin d’indiquer les marchandises qui doivent être extraites d’un canal tout en précisant la quantité concernée.

picking entrepôt

Le préparateur n’aura donc qu’à scanner l’emplacement de destination des articles. Ensuite, il extrait les unités désirées, appuie sur une touche pour informer le WMS de l’exécution de l’opération pour que le signal lumineux s’éteigne automatiquement. S’il y a des produits à collecter dans une balise, ces dernières s’allument automatiquement au moment de préparer une nouvelle commande.

Cette méthode très prisée dans le picking en entrepôt est polyvalente en matière de gestion du stock. Elle peut ainsi être utilisée à plusieurs autres fins comme :

  • la préparation des commandes avec un ou plusieurs opérateurs qui exécutent simultanément les tâches. Il est en effet possible d’assigner une balise à chaque utilisateur. Ainsi, plus il y aura d’opérateurs, plus le système sera rentable,
  • le picking par zone : dans ce cas, chaque opérateur est assigné à une zone spécifique, option qui permet d’éliminer les déplacements inutiles et de limiter le nombre de dispositifs à mettre en place,
  • le stockage automatisé avec les transstockeurs pour bacs ou les convoyeurs qui accélèrent le transport des colis.

Enfin, cette méthode constitue une solution complémentaire au pick-to-cart, si les opérateurs disposent de chariots de picking ayant chacun une référence ou sont équipés de systèmes lumineux.