Comment optimiser son impôt sur la fortune immobilière en 2018 ?

Depuis le 1er janvier 2018, l’ISF a été remplacé par l’IFI ou Impôt sur la Fortune immobilière. Désormais, les contribuables qui possèdent un patrimoine immobilier de plus de 1,3 M€ doivent déclarer leur IFI en parallèle avec l’impôt sur le revenu. La bonne nouvelle : c’est qu’il est possible de payer moins d’impôt grâce à ce nouvel impôt

IFI 2018 : pour payer moins d’impôt

La déclaration de son patrimoine immobilier est obligatoire pour les contribuables assujettis à l’impôt sur la fortune immobilière depuis le début de l’année 2018. La bonne nouvelle : c’est qu’il est possible de remplir le formulaire 2042 sur la toile en visitant le site internet des impôts. Il peut aussi utiliser l’application « Impotsgouv » pour déclarer le montant de son impôt sur la fortune immobilière. En effet, les contribuables concernés par l’IFI peuvent accéder aux services de déclaration d’impôts en ligne depuis le 10 avril 2018. La déclaration de revenus doit être effectuée au plus tard le jeudi 17 mai sur papier. Ceux qui sont plus à l’aise avec internet doivent déclarer leur IFI avant le 5 juin sur la toile. D’un point de vue général, les biens immobiliers détenus en direct et les appartements détenus de manière indirecte comme les parts de Société Civile de Placement immobilier (SCPI), d’Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) et les actions foncières sont imposés à l’IFI. À noter que les personnes non domiciliées dans l’Hexagone disposant de rentrées d’argent de source française sont aussi assujetties à l’IFI. Par conséquent, elles doivent également remplir une déclaration de patrimoine immobilier.

Conseils pour réduire son impôt sur la fortune immobilière

Tout comme pour l’ex-ISF, l’abattement de 30 % sur la valeur de la résidence principale a été conservé. Le contribuable assujetti à l’IFI doit donc effectuer des dons à l’organisme d’intérêt général pour bénéficier d’une réduction d’impôt s’élevant à 75 % des sommes données limité à 50 000 €. Quoi qu’il en soit, la réforme fiscale Macron est loin d’être favorable pour les détenteurs d’immobilier qui résident en France. C’est pourquoi il convient de tenir compte de la rentabilité nette de ses biens locatifs dans le but de payer moins d’impôts. Il est d’ailleurs possible de limiter l’assiette taxable de l’IFI en achetant des biens immobiliers à crédit. Cette stratégie demeurait inefficace à l’époque de la réforme de l’ISF, mais aujourd’hui elle est devenue l’un des modes de financement les plus en vogue. On peut également transmettre son patrimoine à ses enfants majeurs pour pouvoir profiter d’une défiscalisation. Le propriétaire pourra ainsi conserver l’usufruit et donner le bien en pleine propriété à sa progéniture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*