Data center : les conditions à surveiller dans votre salle

Dans le contexte de la digitalisation, les grandes entreprises sont désormais dotées de data centers. Ces salles sont destinées à héberger d’importantes données. Les data centers prennent également en compte la gestion des bases de données des organisations. Pour être opérationnelles, elles doivent répondre à des exigences, notamment en matière de sécurité des informations. Voici quelques aspects à ne pas négliger dans un centre de données.

L’importance de surveiller la température dans votre data center

La sécurité des installations est un enjeu crucial pour les entreprises utilisant les big data. De fait, les data centers sont des emplacements aménagés pour assurer le fonctionnement optimal des équipements informatiques. Dans ces bâtiments, on retrouve généralement des serveurs, des routeurs, des commutateurs, etc. Toutes ces unités sont connues pour être sensibles aux variations excessives de température. Notons que dans un data center, la moyenne de température tolérée oscille entre 18 et 27 °C. En cas de baisse ou de hausse de ces valeurs, la durée de vie des composants de la salle informatique peut être réduite.

La température interne des composants informatiques du data center varie en fonction de celle du milieu ambiant. De fait, il est important de maintenir la température à des seuils qui garantissent la sécurité de ces dispositifs. Des capteurs sont utilisés pour détecter des modifications de la température. Répartis à des endroits spécifiques du data center, les capteurs signalent, via une alerte sonore, tout dépassement du niveau de tolérance de la température. Pour une surveillance efficiente de vos centres de données, vous pouvez consulter par exemple le site Instrumentys.com et bénéficier de solutions en la matière.

A découvrir aussi  E-commerce : la réforme 2021 sur la TVA

surveillance data center

La surveillance du niveau d’humidité en salle informatique

Eu égard à la sensibilité des données que contient un data center, vous devez accorder une attention particulière à son niveau d’humidité. En cas d’importante hausse du taux d’humidité, l’entreprise est en effet exposée à de graves dysfonctionnements techniques.

De même, lorsque l’humidité est très basse, les composants électriques sont sujets à de multiples décharges électrostatiques. Comme dans le cas de la température, le niveau d’humidité peut être maîtrisé via l’installation de capteurs dans le centre de données. Nous vous suggérons par ailleurs d’opter pour une solution deux-en-un, intégrant à la fois les contrôles de température et d’humidité.

Comment contrôler la pression ?

Dans un souci d’efficacité, la pression de l’air dans les salles informatiques est également à vérifier. Ces bâtiments génèrent beaucoup de chaleur, qu’il est indispensable d’évacuer afin d’éviter la surchauffe des équipements électriques. Dans cette logique, les systèmes de refroidissement des centres de traitement de données contrôlent les flux d’air dans la salle des serveurs. Il est important de savoir qu’une défaillance dans les conduits du réseau de ventilation crée un risque de contamination dans le data center.

Ainsi, vous devez mettre en place des systèmes modernes, qui utilisent l’air froid pour réchauffer les serveurs. Ce faisant, vous assurez le bon fonctionnement de vos centres de données. Comme mentionné plus haut, les data centers consomment d’importantes quantités de chaleur. Ils sont donc exposés à des surchauffes et à des risques d’incendie. Tous ces désagréments peuvent être évités grâce à l’installation de détecteurs de fuite. Ces dispositifs décèlent les débuts d’incendie et facilitent la gestion des dégâts par l’équipe de maintenance.

A découvrir aussi  Commerce alimentaire, quel système de climatisation choisir ?