Quels sont les enjeux d’une bonne traçabilité ?

Selon une étude de LSA pour Avery Dennison, environ 72 % des Français sont désormais plus attentifs à l’origine des produits qu’ils consomment. La traçabilité des produits est donc capitale pour les entreprises. Par définition, la traçabilité est la capacité à suivre un produit tout au long de son parcours, de l’approvisionnement en matières premières jusqu’à la vente au client final. Quels sont les enjeux de la traçabilité ? Comment s’assurer que la traçabilité de vos produits est efficace ? Autant de questions auxquelles nous répondons dans cet article.

Quels sont les domaines concernés par la traçabilité ?

À l’heure actuelle, nous vivons dans un monde où la qualité et la sécurité des produits sont primordiales. De fait, la traçabilité revêt une importance majeure. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce concept gagne de nombreux secteurs d’activité. Les principales industries concernées par la traçabilité sont l’industrie agroalimentaire, pharmaceutique, électronique et automobile.

Dans le secteur agroalimentaire par exemple, la traçabilité des produits assure la sécurité des consommateurs. De plus, elle permet de rappeler plus facilement les produits mis en vente si ceux-ci sont contaminés ou si des allergènes ou additifs non déclarés sont présents dans les denrées alimentaires conditionnées.

Grâce au codage et au marquage des produits avec des solutions telles que celles proposées par Canopeo, la traçabilité est assurée. Les aliments sont donc mieux suivis au sein de la chaîne logistique et peuvent être rappelés efficacement en cas de besoin.

A découvrir aussi  L'achat-revente pour les auto-entrepreneurs : guide complet pour réussir

Avec les code-barres de leurs produits, les fabricants peuvent facilement identifier les produits concernés par un rappel. Cela permet de réduire le gaspillage et le temps nécessaire pour trouver une solution au problème sans menacer la sécurité des consommateurs. Par ailleurs, la traçabilité des produits permet de vérifier plus facilement que la législation spécifique à chaque processus de production et de distribution des articles est bien respectée.

La traçabilité dans le domaine pharmaceutique

La traçabilité pharmaceutique consiste à codifier chaque médicament pour garantir son suivi depuis le laboratoire de fabrication jusqu’au patient. La codification permet d’avoir des informations essentielles telles que la date de péremption du médicament ainsi que le numéro de son lot.

Les laboratoires ont l’obligation de mettre en œuvre des techniques d’identification plus efficaces telles que le code-barres 2D ou le système RFID qui remplace progressivement le code-barres classique.

La traçabilité logistique

Également connue sous le nom de tracking, la traçabilité logistique permet d’assurer le suivi, la localisation, mais aussi de contrôler l’origine et la destination des produits à travers toute la chaîne de fabrication jusqu’à la livraison au consommateur final.

La traçabilité logistique permet de :

  • contrôler les chargements,
  • réduire les délais et les coûts associés,
  • mieux suivre les commandes et l’évolution des stocks,
  • respecter la réglementation en vigueur,
  • retirer les produits non conformes aux lois en vigueur,
  • réduire les erreurs humaines,
  • proposer un meilleur service aux clients.

Les acteurs du secteur de la logistique doivent donc mettre en place un système de traçabilité logistique optimale pour satisfaire les exigences croissantes des clients et améliorer l’efficience de leur chaîne logistique.

A découvrir aussi  Camping : comment protéger vos vacanciers ?

traçabilité produit

Les critères d’une traçabilité efficiente

Pour disposer d’une traçabilité efficiente sur tous les produits, l’entreprise doit respecter un ensemble de procédures. La définition d’une procédure de traçabilité doit donc être réalisée en fonction des paramètres suivants :

  • le secteur d’activité de l’entreprise,
  • la taille de l’entreprise,
  • les exigences de la clientèle,
  • l’importance de la production,
  • la réglementation en vigueur.

À chaque cycle de production d’un article, une procédure de traçabilité doit être mise en place pour récolter toutes les informations nécessaires sur l’origine du produit, sa composition et sa destination. Pour qu’elle soit efficace, la procédure de traçabilité doit être conforme aux normes en vigueur. Dans le cas de l’agroalimentaire par exemple, c’est le règlement (CE) n° 178/2002 qui définit les critères de la traçabilité. Il inclut cette procédure comme une exigence en matière de gestion des risques, car elle permet de tracer facilement un article à travers les diverses étapes de sa conception, de sa fabrication et de sa distribution.

Depuis 2005, l’Autorité européenne de sécurité des aliments offre un accompagnement à toutes les entreprises qui désirent assurer la traçabilité de leurs produits alimentaires. La directive 2016/161/EU oblige les fabricants, laboratoires et grossistes de l’industrie pharmaceutique à communiquer aux pharmacies toutes les informations qui permettent de garantir la traçabilité des produits pharmaceutiques.

Par ailleurs, l’organisation internationale de normalisation (ISO) prévoit également la traçabilité des produits dans plusieurs réglementations. Ainsi, la norme ISO 9001, par exemple, établit l’importance d’identifier facilement et de connaître l’état réel d’un produit. L’ISO a également créé en 2007 la norme internationale 22205 qui certifie les sociétés engagées en termes de traçabilité dans la chaîne de distribution des produits.

A découvrir aussi  Les applications PTI : pour quelles entreprises et travailleurs ?

étiquette traçabilité

Quels sont les impacts d’une mauvaise traçabilité ?

Une mauvaise traçabilité des produits rend difficile le rappel des produits défectueux. La sécurité des consommateurs est donc compromise, ce qui peut affecter la réputation de l’entreprise et entraver le développement de ses affaires.

Une mauvaise traçabilité des produits dans des domaines d’activité tels que le secteur pharmaceutique peut également entraîner des sanctions pour l’entreprise concernée. Dans le domaine de l’agroalimentaire, une mauvaise procédure de traçabilité peut exposer les marques à l’adultération alimentaire.

Le phénomène d’adultération alimentaire se produit lorsque des matières premières frauduleuses causent la contamination des chaînes alimentaires. Ce phénomène met en danger les consommateurs et les entreprises, car elle peut multiplier le risque de gaspillage.

Pour éviter les conséquences de la mauvaise traçabilité, il est nécessaire d’utiliser des outils d’enregistrement précis et rapide des données. Traditionnellement, les techniques de la gestion de la traçabilité qui étaient utilisées sont les QR codes et les code-barres.

Avec l’évolution de la technologie, les technologies telles que la RFID ont été développées pour accélérer le processus de la traçabilité. De même, l’automatisation des processus permet de réduire considérablement les erreurs, ce qui rend le service plus qualitatif, efficace et agile. En somme, l’essentiel est de pouvoir inscrire les informations que les clients veulent connaître sur vos produits de manière claire et durable.