Vitrines réfrigérées : 2 conseils pour bien les choisir

Utilisées dans les secteurs de la conservation et de l’exposition, les vitrines réfrigérées permettent d’exposer et de garder au frais les produits de pâtisserie et de sandwicherie dans les meilleures conditions. Elles sont également très sollicitées auprès des restaurants en libre-service. Si vous prévoyez l’achat d’une vitrine froide professionnelle, découvrez quelques conseils pour faire le meilleur choix et éviter les mauvaises surprises.

Les critères à prendre en compte pour choisir une vitrine réfrigérée

Les vitrines réfrigérées se composent de bacs gastronomes où les produits frais sont conservés et exposés. Mis à part cette forme de base, chaque modèle comporte des options spécifiques qui influent sur le prix. Vous pouvez vous rendre sur https://www.rollergrill-international.com/fr/gamme-professionnelle/263/26/le-froid-la-refrigeration/vitrines-refrigerees-horizontales/vitrines-refrigerees-horizontales/vitrine-refrigeree-horizontale-2-gn-1-1-detail, un fabricant français d’équipements de cuisine professionnelle depuis 1947.

Prix

Divers critères influent sur le prix d’une vitrine réfrigérée. Les modèles basiques et de petites tailles sont généralement accessibles à tous les budgets. Vous devez vous préparer à un investissement plus ou moins lourd pour l’achat de vitrines réfrigérées aux fonctionnalités sophistiquées. Certains modèles de grande taille permettent de conserver et d’exposer diverses sortes de produits alimentaires.

Utilisations prévues

Votre choix doit dépendre de votre secteur d’activité et du type de produits que vous souhaitez conserver et vendre. Dans votre poissonnerie, il vous faut, par exemple, un équipement pourvu d’un compartiment pour disposer de la glace pilée. Les modèles de boulangerie, quant à eux, comportent divers niveaux d’exposition. Ils permettent ainsi la conservation des petits produits, comme les tartes et verrines. Il existe également des vitrines réfrigérées pour pâtisserie dont le rôle consiste à mettre en avant des gâteaux à étages.

A découvrir aussi  Comment être crédible face à ses clients : les clés du succès

Le type de froid

Les dimensions de votre nouvelle vitrine réfrigérée dépendent également de celle de votre espace de présentation. Vous ne devez pas non plus omettre le type de froid pour une meilleure conservation de vos produits. Pour cela, vous avez le choix entre :

  • le froid statique ou froid humide. Il constitue la solution à l’homogénéité de la température, sans dessécher les produits conservés. Ce type de vitrine s’utilise généralement dans des boucheries.
  • Le froid ventilé ou froid sec agit en répartissant du froid à travers tous les espaces. En plein fonctionnement, il assèche les produits, sans entraîner la formation de buée sur les vitres.

À noter que le système de froid ventilé évolue au fil des années. Désormais, le processus de dessèchement des produits devient de plus en plus lent, grâce à une option d’optimisation du flux d’air froid.

Trouver la bonne forme de vitrines réfrigérées

Il existe deux principales formes de vitrines réfrigérées : verticales ou horizontales. Elles sont plus ou moins grandes, selon l’utilisation prévue et la superficie des espaces où elles sont installées. Les vitrines réfrigérées verticales permettent aux traiteurs de mettre en scène des plats. Les boulangers et pâtissiers les utilisent pour exposer leurs produits, notamment les sandwichs. Les confiseurs et chocolatiers ont également recours aux vitrines traditionnelles avec service arrière pour attirer leurs clients. Elles ont également leur place dans les cafétérias.

Leurs principaux atouts concernent la grande exposition et la protection optimale des produits. Ils vous permettent également de mettre l’accent sur l’esthétique de chacune de vos créations à travers un endroit spacieux. Les vitrines réfrigérées horizontales jouent, quant à elles, un rôle de dispositif de présentation. Durant les heures de service, elles conservent la nourriture à la bonne température.

A découvrir aussi  L'assurance responsabilité civile professionnelle : un enjeu majeur pour les startups