Entreprise : comment réaliser un budget prévisionnel ?

Pour le développement de l’entreprise, il faut élaborer une stratégie et fixer des objectifs chiffrés pour la réalisation. Que soyez créateur, dirigeant d’une très petite entreprise ou d’une petite moyenne entreprise ou encore responsable d’un service, la construction d’un budget prévisionnel est un élément crucial.

Pourquoi faire un budget prévisionnel ?

Le budget prévisionnel est un élément incontournable dans la vie d’une entreprise, car il donne de la visibilité sur le niveau d’activité attendu et, également les moyens à mettre en œuvre pour l’atteindre. Les dirigeants réalisent un budget prévisionnel affirment que le temps passé à réaliser pour établir un budget est largement amorti par le gain de performances qui en découle.

Quelle démarche suivre pour la construction son budget prévisionnel ?

Établir un budget prévisionnel consiste à évaluer le montant du CA futur de l’entreprise et le coût des charges qu’elle doit supporter. L’un ou l’autre est connecté, et l’enjeu consiste à évaluer l’impact commercial et financier de chaque action planifiée. La démarche est réalisée en 5 étapes :

  • Définition de la stratégie de l’entreprise sur le court terme,
  • Prévoir le niveau d’activité attendu,
  • Adapter les différentes hypothèses retenues pour l’obtention d’un budget prévisionnel,
  • Profiter des objectifs des collaborateurs et ou des collaborateurs et/ou des différents services de l’entreprise.

Comment établir le budget prévisionnel

Si le court terme est élaboré, la réalisation du budget prévisionnel se fait en différentes étapes.

A découvrir aussi  Externalisation comptable : pour qui et pourquoi ?

Chiffrer les postes de recettes et dépenses

Vous devez lister et mesurer l’ensemble des recettes et des dépenses attendues de façon exhaustive. Notez que la qualité de budget provient de la capacité à anticiper et évaluer correctement l’ensemble des postes de produits et charges.

Vous devez premièrement chiffrer l’activité de votre entreprise. Quel que soit en développement ou en diminution, l’activité conditionne certaines charges. Il faut mesurer le montant des recettes à attendre de l’activité de la société.

  • Le montant du chiffre d’affaires,
  • Le prix de cession de matériels et de machines vendues,
  • Les aides et crédits d’impôts accordés,
  • Les subventions perçues.

Définir le montant des immobilisations

La stratégie de l’entreprise nécessite parfois des dépenses particulières qu’il convient d’identifier, car elles feront l’objet d’un traitement comptable particulier.

  • Les achats d’immobilisations incorporelles,
  • Les achats d’immobilisations corporelles,
  • Les achats d’immobilisations financières.

Évaluer les dépenses de l’entreprise

Parmi les différentes dépenses de l’entreprise, on peut distinguer les charges fixes, les charges variables et surtout :

  • Les achats de conditionnement,
  • Les dépenses d’énergie,
  • Les frais d’emballage et de livraison,
  • Les loyers et les charges locatives,
  • Les fournitures de bureau,
  • Les charges de sous-traitance,
  • Les assurances,
  • Les frais de communication,
  • Les honoraires,
  • Les frais administratifs,
  • Les intérêts d’emprunts,
  • Les charges de personnel,
  • Les impôts et taxes,
  • Les locations financières.

Certains éléments impactent sur la trésorerie sans influencer sur le résultat. Il faut prévoir des dispositions d’une vision de la trésorerie.