Extincteurs en entreprise : comment les choisir ?

La sécurité incendie en milieu professionnel constitue un impératif majeur pour la protection des personnes, des biens et du patrimoine d’une entreprise. Parmi les outils à la disposition des organisations pour faire face à cette menace, les extincteurs jouent un rôle important. La diversité des risques incendiaires et la complexité des environnements rendent cependant la sélection de ces dispositifs délicate et stratégique. Voici quelques critères que vous devez considérer pour faire le bon choix.

Comprendre les différents types d’incendies

Les incendies sont classés en cinq catégories : A, B, C, D et F. Les incendies de classe A concernent les feux de matériaux solides, comme le bois, le papier ou le tissu. Les extincteurs à eau ou à mousse sont plus adaptés pour eux. Les feux de type B impliquent des liquides inflammables, tels que l’essence ou la peinture.

Les flammes de catégorie C sont causées par des gaz inflammables. Les feux de type D concernent les métaux combustibles, comme le magnésium ou le titane. Enfin, les incendies de classe F sont liés à la cuisson et impliquent des graisses ou des huiles. Il est recommandé de se servir d’un extincteur à mousse ou à CO2.

Comprendre ces classifications est fondamental pour sélectionner le dispositif approprié. Vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée dans ce domaine. Ce type de structure peut vous accompagner et vous donner les conseils qu’il faut pour choisir l’équipement contre l’incendie qui convient à votre société.

A découvrir aussi  La formation des salariés, un enjeu majeur pour les entreprises

Évaluez les risques d’incendie présents dans votre environnement

Les risques d’incendie dépendent de divers facteurs tels que le type d’activité, les matériaux utilisés et les processus de production. Il faut alors faire une analyse complète de ces éléments pour déterminer quels dispositifs sont adaptés. Les sociétés industrielles nécessitent souvent des extincteurs à poudre pour faire face à des feux impliquant des liquides inflammables.

Certains espaces au sein de l’entreprise présentent un risque d’incendie plus élevé que d’autres. Il s’agit notamment des cuisines ou des zones de stockage de produits chimiques. Il est important de les identifier pour y installer des équipements adaptés. La configuration des locaux a également un impact sur le choix à faire. Les lieux ouverts nécessitent des extincteurs de plus grande capacité. À l’inverse, dans les petits espaces, un dispositif plus compact sera plus approprié. Il faut aussi prendre en compte la facilité d’accès à l’extincteur en cas d’incendie.

Vérifiez que l’extincteur est conforme aux normes de sécurité

Dans le cadre de la protection contre les incendies, chaque entreprise se doit de respecter certaines obligations légales. Ces dernières imposent notamment la présence d’extincteurs accessibles et fonctionnels sur le lieu de travail. Le nombre, le type et l’emplacement du dispositif sont déterminés selon la nature du risque et la superficie des locaux.

Pour garantir leur efficacité, les équipements doivent adhérer à des normes de certification spécifiques. Vérifiez qu’ils sont conformes à la norme NF EN 3. Cette dernière définit les exigences minimales relatives aux performances, à la résistance et à la fiabilité des extincteurs portatifs à eau, à poudre, à mousse ou à gaz.

A découvrir aussi  Entreprise : comment bien choisir un purificateur d'air ?

Par ailleurs, faire une maintenance régulière des extincteurs est primordial. Cette démarche garantit leur bon fonctionnement en cas d’incendie. Un dispositif mal entretenu risque de ne pas marcher correctement. Une vérification annuelle par un professionnel compétent est en général conseillée. Il s’assurera que l’appareil est en excellent état, que sa pression est correcte et que le tuyau n’est pas obstrué.