Faut-il un avocat pour clore un acte de vente d’un bien immobilier ?

L’acte de vente est une étape importante pour la cession d’un bien immobilier. Pourtant, l’établissement de ce contrat s’accompagne de plusieurs procédures juridiques, souvent complexes. La question se pose de savoir s’il est nécessaire de recourir à un avocat pour conclure un acte de vente.

 

La signification d’un acte de vente immobilier

L’acte de vente d’un bien immobilier est un contrat, passé entre un propriétaire d’immeuble et un acquéreur qui veut l’acheter. Ce contrat se conclut généralement après l’existence d’un compromis de vente et marque la cession de l’immeuble en question. Étant une procédure juridique, cet acte doit être authentifié devant un professionnel de droit. D’habitude, il s’agit d’un notaire.

 

Le rôle passif d’un avocat dans la conclusion d’un acte de vente

Étant un contrat, l’acte de vente se passe entre deux parties qui sont le vendeur d’une part, et l’acheteur d’autre part. Faire appel à un avocat n’est donc pas obligatoire. De plus, le rôle d’un avocat consiste à plaider une cause, et non d’accompagner la conclusion d’un acte. Une signature devant un notaire suffit, donc, à donner une valeur juridique contraignante au contrat.

Cependant, pour établir un acte de vente, il faut respecter certaines formalités. Comme les deux parties ne sont pas des experts en droit, ils peuvent avoir des difficultés dans la constitution de l’acte. À cet effet, il est nécessaire de se tourner vers un avocat.

 

Les utilités d’un avocat dans l’établissement d’un acte de vente

Recourir à un avocat, bien que ce ne soit pas exigé, est nécessaire pour le processus d’un acte de vente.

Premièrement, l’avocat va accompagner les deux particuliers dans le cadre de leurs projets de vente d’immeuble. Il va les conseiller, les diriger sur les diverses procédures à faire.

Ensuite, il va défendre les droits de son client, que ce soit l’acheteur ou le vendeur. Dans certains cas, l’une des parties peut faire des abus dans la constitution de l’acte. L’avocat va donc vérifier les éventuels vices dans le contrat et empêcher que son client tombe dans le panneau.

Par ailleurs, il existe diverses lois qui encadrent la vente d’immobilier. En étant un homme de loi, l’avocat connait déjà les éléments à prendre en considération dans la conclusion d’un acte de vente. Il pourra donc, garantir le respect et l’application des règles relatives à la cession d’un bien immobilier.

Enfin, il va apporter son expertise lors de la rédaction de l’acte de vente. De même, il renseigne les parties sur la pertinence d’inclure certaines clauses essentielles pour conclure la vente.

 

En quelques mots, l’intervention d’un avocat est nécessaire dans la conclusion d’un acte de vente, bien que ce ne soit pas exigé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*