Le nouveau dispositif Pinel et ses impacts sur le droit du bail

Le dispositif Pinel a été mis en place en 2015 pour remplacer l’ancien dispositif de défiscalisation immobilière, le dispositif Duflot. Il permet aux investisseurs de bénéficier d’une défiscalisation pour l’achat d’un bien immobilier neuf ou ancien destiné à la location. Mais pour pouvoir profiter de cette mesure, encore faut-il connaître les impacts qu’elle peut avoir sur le droit du bail.

Les points principaux de la loi Pinel

La loi Pinel se base sur un certain nombre de principes et impose des conditions aux investisseurs qui veulent profiter de ses avantages fiscaux. Les points principaux sont :

  • la location du bien doit être faite à une personne physique, non liée au propriétaire par un lien de parenté ;
  • le logement doit être situé dans une zone éligible au dispositif ;
  • l’investisseur doit respecter un plafond de loyer et un plafond de ressources des locataires ;
  • la durée minimale de location est fixée à 6 ans (et peut aller jusqu’à 12 ans) ;
  • le logement ne doit pas faire l’objet d’une activité commerciale.

Les impacts du dispositif Pinel sur le droit du bail

Lorsque vous achetez un bien immobilier destiné à la location, vous êtes soumis aux règles du droit du bail que vous devrez respecter. La loi Pinel a donc des impacts sur ce droit et plus précisément sur :

  • la durée et les conditions de renouvellement du bail ;
  • les modifications apportées au bail ;
  • les charges locatives imposables par le propriétaire ;
  • les conditions d’augmentation ou de diminution des loyers ;
  • les conditions d’accès au logement pour les personnes handicapées.
A découvrir aussi  Bâtiments modulaires : 3 solutions pratiques

Comment bénéficier des avantages fiscaux ?

Pour profiter des avantages fiscaux offerts par le dispositif Pinel, il est important que les investisseurs respectent scrupuleusement les conditions imposées par la loi. En effet, toute infraction à ces conditions (comme le non-respect des plafonds de loyer ou encore la location à une personne liée au propriétaire) aura pour conséquence l’annulation immédiate des avantages fiscaux. Les contribuables qui ne respectent pas les règles peuvent aussi se voir infliger une pénalité financière.