Poussières en entreprise : un vrai fléau

En milieu professionnel, notamment dans les industries et sur les chantiers, l’inhalation prolongée de poussières peut causer des maladies plus ou moins graves chez les travailleurs. Les solutions à mettre en place pour prévenir ce fléau doivent prendre en compte la nature de ces poussières. Comment se débarrasser de ce fléau qui mine nos entreprises et menace la santé des travailleurs ?

Poussière en entreprise : les causes de ce fléau

La poussière peut se déposer sur n’importe quelle surface, dans un endroit clos et mal aéré. Dans la menuiserie, elle est provoquée par le ponçage et le polissage qui nécessitent l’utilisation de procédés abrasifs.

L’air à intérieur des entreprises est généralement 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur. Les particules de poussières présentes dans l’air pénètrent dans le système respiratoire et s’incrustent profondément dans les poumons des travailleurs, entraînant de graves problèmes de santé. Elles peuvent également donner lieu à une baisse de productivité des employés. Pour préserver votre santé et celle de vos collaborateurs, un traitement de l’air est alors nécessaire.

Les solutions pour purifier l’air dans votre entreprise

Une meilleure santé passe nécessairement par l’assainissement de notre cadre de vie. Pour éliminer la poussière de votre lieu de travail, plusieurs moyens et dispositifs peuvent être mis en œuvre :

  • des dispositifs qui mesurent en permanence la qualité de l’air à l’intérieur des bureaux et au sein de l’entreprise,
  • des appareils chargés de capturer l’air transportant la poussière à la source, etc.

Si vous cliquez ici, vous verrez qu’il existe de nombreux dispositifs qui permettent de filtrer et de purifier l’air intérieur. Parmi eux, on peut citer le dépoussiéreur industriel, le purificateur d’air, l’extracteur d’air ou encore le destructeur d’odeur. On retrouve aussi les aspirateurs industriels, les hottes d’extraction et les tables aspirantes.

poussière entreprise système purification air

Il faut savoir que le Code du travail contient des dispositions relatives à la prévention du risque chimique lié à l’exposition aux poussières. L’article R. 4222-10 fixe en effet les concentrations à respecter dans les locaux à pollution spécifique : 7 mg/m3 pour les poussières totales ou inhalables et 3,5 mg/m3 pour les poussières alvéolaires en moyenne sur huit heures. Ces taux sont valables jusqu’au 30 juin 2023.

Poussière : les conséquences sur la santé

Les conséquences sur la santé de l’inhalation de la poussière sont loin d’être négligeables. Par exemple, la poussière de silice cristalline respirable provoque une cristallisation des poumons (silicose), et la poussière de plomb peut endommager le système nerveux central.

Concrètement, de nombreuses maladies professionnelles sont le résultat de nombreuses années d’exposition à la poussière. Il s’agit notamment des réactions allergiques, de l’asthme et des cancers pulmonaires. Par ailleurs, cela peut prendre des années ou des décennies avant que les premiers symptômes de la maladie ne soient perceptibles.

La pneumoconiose bénigne est l’une des maladies les plus dangereuses associées à l’inhalation de poussières. Elle survient lorsque beaucoup de poussières de métaux (fer, étain) sont inhalées et s’accumulent dans les poumons.