Quelles formations pour être diagnostiqueur immobilier ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier est une nouvelle profession qui a fait son apparition lorsque le diagnostic Loi Carrez est devenu obligatoire. C’est maintenant un métier réglementé par l’article L271-6 du Code de la construction et de l’habitation. Les diagnostiqueurs immobiliers sont chargés de faire une évaluation de certains éléments de la structure avant une transaction immobilière, autant pour un contrat de location qu’une vente. Différents diagnostics sont effectués pour garantir le respect des normes du bien afin de protéger les acquéreurs et futurs occupants. Découvrez grâce à quelles formations il est possible de devenir un professionnel du diagnostic immobilier.

Quel est le rôle d’un diagnostiqueur immobilier ?

Le travail d’un diagnostiqueur immobilier est régi par l’article L271-4 du Code de la construction et de l’habitation. Ce professionnel est chargé d’établir un dossier de diagnostic technique pour un bien mis en vente, une partie ou un immeuble entier. Ce dossier de diagnostic technique sera remis à l’acquéreur à la signature de la promesse de vente ou de l’acte authentique de vente. Le dossier de diagnostic technique doit comprendre certaines informations, notamment le constat de risque d’exposition au plomb, l’état relatif à la présence de termites dans la structure, une information sur la présence ou non d’amiante dans la construction. Le diagnostiqueur immobilier doit mentionner dans le dossier de diagnostic l’état de l’installation intérieure de gaz, de l’électricité, le DPE ou diagnostic de performance énergétique, ou encore l’état des risques et pollutions (ERP) d’un bien.

A découvrir aussi  Comment bien choisir son coach de carrière : les clés pour un accompagnement réussi

Le diagnostiqueur est par conséquent un professionnel spécialisé dans les normes de construction. Il intervient le plus souvent avant les transactions immobilières, lors d’une construction neuve ou de travaux de rénovation pour assurer le respect des normes réglementaires. Il a également pour rôle de déterminer la surface Carrez d’un bien en copropriété, de détecter la présence de mérules dans des zones à risques et d’évaluer la sécurité des installations de piscines. Comme cela est expliqué en détail sur https://blog.allodiagnostic.com/diagnostic-immobilier-quelles-formations/, le diagnostiqueur immobilier est chargé de diverses missions, c’est pourquoi il doit suivre une formation approfondie.

formation diagnostiqueur immobilier

Quel type de formation faut-il suivre pour devenir diagnostiqueur immobilier ?

Aucun diplôme spécifique n’est exigé pour devenir diagnostiqueur immobilier. Il est cependant impératif de posséder des certifications en gaz, électricité, plomb, amiante, termites, DPE, etc. Ces certifications et habilitations ont une durée de validité de 5 ans et doivent être renouvelées à l’expiration de ce délai. Même si le métier de diagnostiqueur immobilier ne requiert pas de diplôme particulier, le travail exige de solides connaissances techniques. Il est alors nécessaire de suivre une formation dans un centre agréé, ou de réaliser un cursus de type bac/bac +2 dans l’HSE, le bâtiment ou dans d’autres professions immobilières. Il est par ailleurs possible de suivre une formation continue avec une réorientation professionnelle.

Quels sont les avantages du métier de diagnostiqueur immobilier ?

Cette profession séduit de plus en plus du fait des multiples avantages qu’elle propose. Le diagnostiqueur immobilier est très sollicité de nos jours. Son salaire dépend de son expérience et peut varier de 1 500 € à 2 500 € net. La fourchette basse concerne surtout les débutants. Il est à noter que le niveau de certification du diagnostiqueur immobilier peut impacter son salaire. Un professionnel disposant de toutes les certifications sera mieux payé qu’un diagnostiqueur n’ayant qu’une certification DPE par exemple. Pour un diagnostiqueur qui exerce en indépendant, sa rémunération dépend de son chiffre d’affaires. Un diagnostiqueur a de surcroît de réelles possibilités d’évolution professionnelle. Un professionnel expérimenté peut notamment assurer un poste à responsabilité dans un cabinet d’expertise, dans une agence immobilière ou dans une entreprise de construction.

A découvrir aussi  Découvrez les secrets pour rédiger un CV qui sort du lot