2018 : l’immobilier reste l’investissement à ne pas écarter

En France, l’immobilier reste un secteur très prisé, même en 2018. Si, l’année dernière, les volumes de ventes ont augmenté de 15,5 % sur un an, il n’en sera pas moins pour cette année. Cette estimation a été révélée par les notaires français. Ils ont également déclaré que jamais un tel chiffre n’a été enregistré auparavant. Mais ce n’est pas tout ! Les tarifs ont également augmenté. Le prix au mètre carré des grandes villes françaises a aussi haussé en 2017, sauf à Saint-Étienne, Le Havre et Dijon. Mais dans la région de Bordeaux, une hausse de 12 %, à 3 590 € le m2 se fait vite constater.

L’immobilier offre de multiples avantages

Dans le monde d’aujourd’hui, l’immobilier est devenu le meilleur refuge. Il constitue un réel atout pour construire un patrimoine qui assurerait l’avenir de ses enfants ou pour sécuriser sa retraite. Chez les Français, l’immobilier permet de se constituer une épargne. D’après les résultats d’un sondage réalisé, 70 % des investisseurs français se penchent vers l’immobilier locatif. Ils pourront, de ce fait, constituer un patrimoine et disposer d’un revenu supplémentaire qui pourrait assurer leur retraite. Mais la vraie raison qui pousse les Français à opter pour la location réside sur le fait qu’ils payeront moins d’impôts à l’aide de différents dispositifs tels que la « Loi Pinel », par exemple. En effet, ce dernier leur permettrait de réduire leurs impôts en louant leur bien.

Réduction des différents frais

Choisir de placer un investissement dans l’immobilier locatif est très rentable dans le temps. Le loyer qui sera perçu par le locataire, tous les mois, constituera une rentrée d’argent importante qui lui permettra de vivre sereinement même durant la retraite. Par rapport à l’ancien, l’immobilier neuf donne la possibilité de jouir de plusieurs avantages. Une fois l’achat effectué, la personne bénéficiera d’une réduction au niveau des frais du notaire. Dans le cas de l’ancien immobilier, ces frais équivalent de 7 à 8 % du prix de vente. Tandis que dans le cas du neuf, il n’aura qu’à payer 2,25 à 3 %. Mis à part les frais de notaire qui sont réduits, le fait d’investir dans du neuf permet de diminuer les risques de réaliser des travaux supplémentaires et offre l’occasion d’éviter les mauvaises surprises que pourraient imposer les logements anciens. Toutefois, avant de faire quoi que ce soit, il est recommandé de faire appel à un professionnel qui saura conseiller sur la manière d’investir dans l’immobilier locatif.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*