Affacturage : comment choisir le bon factor pour votre entreprise ?

L’affacturage se présente comme une solution de financement à court terme. Cette pratique se révèle en effet très utile pour se prémunir des éventuels risques d’insolvabilité de clients. La mobilisation des créances clients permet à l’entreprise de disposer d’une trésorerie immédiate. Découvrez quelques conseils pour choisir le bon factor pour votre entreprise.

Qu’est-ce que l’affacturage et quels sont ses avantages pour votre entreprise ?

L’affacturage se définit comme un moyen de financement qui permet d’obtenir une avance de trésorerie par le biais de la cession de factures ou « créances clients ». En effet, les besoins en fonds de roulement évoluent selon le développement et les projets de l’entreprise. Le factor se charge alors de la relance et du recouvrement des créances. Ainsi, les avantages de l’affacturage sont nombreux, notamment si l’entreprise fait appel à un factor compétent. L’affacturage permet de bénéficier d’un financement illimité, d’escomptes, de paiements anticipés, etc. Cette solution est surtout requise en début d’activité. Les fonds générés permettent ainsi à l’entreprise de fonctionner dans les meilleures conditions.

Comment trouver une société d’affacturage qui réponde à vos besoins ?

L’affacturage permet à une entreprise de disposer de liquidités dans les meilleurs délais en cédant la gestion des factures, des contrats et des traites au factor. Il est indispensable de bien choisir sa société d’affacturage et de convenir d’un contrat en fonction de l’activité et des besoins de l’entreprise. Le processus se révèle être un véritable coup de pouce pour les petites et moyennes entreprises en quête de liquidités.

A découvrir aussi  Les atouts d'une agence de rédaction web pour la communication d'entreprise

Toutefois, quelques démarches s’imposent pour trouver un factor. Il est d’usage de prévoir une présentation des besoins en trésorerie, de mettre à jour la documentation ainsi que la situation fiscale de l’entreprise. Le factor aura besoin de données actualisées sur les clients, des factures détaillées ainsi que des détails sur le process de facturation.

avantages de l'affacturage entreprise

Le coût de l’affacturage en fonction de votre budget

En principe, le factor perçoit entre 3,5 et 6 % de la valeur globale des créances TTC cédées. Ce tarif inclut notamment la commission d’affacturage, les frais de dossier, la commission de financement ainsi que les frais annexes. Les coûts varient en fonction du type d’affacturage. Il convient alors de distinguer :

  • l’affacturage avec recours,
  • l’affacturage sans recours,
  • l’affacturage confidentiel ou non notifié,
  • l’affacturage notifié non géré,
  • l’affacturage ponctuel,
  • l’affacturage inversé.

L’affacturage avec recours permet de remédier aux factures impayées. Dans ce cas de figure, l’entreprise devra rembourser les fonds qui proviennent du factor. Par contre, l’affacturage sans recours préserve la société en cas de factures impayées, et ce, grâce à une garantie relative à une assurance-crédit. Dans le cas de l’affacturage confidentiel, les clients ne sont pas informés du processus d’affacturage. En d’autres termes, ils règlent systématiquement leurs créances auprès de l’entreprise.

L’affacturage peut aussi être ponctuel, ce qui engage une partie des créances de l’entreprise. Le reverse factoring (affacturage inversé) présente un certain nombre d’avantages. L’entreprise fait appel au débiteur. Celui-ci est tenu de régler son fournisseur avant la date d’échéance afin de bénéficier d’un escompte commercial. Quel que soit le type d’affacturage, il est plus prudent d’identifier la solution de financement qui répond au mieux aux besoins en trésorerie ainsi qu’à l’organisation comptable de la société.

A découvrir aussi  L'identité visuelle : un enjeu stratégique pour les entreprises