Crédit immobilier : les critères des banques pour emprunter

Pour le financement de la construction ou de l’achat d’un bien immobilier, vous devez respecter les critères de la banque. Le profil d’emprunteur, la nature de votre projet en passant par les assurances et les garanties, le taux et la durée. Les conditions sont multiples pour obtenir un crédit immobilier.

Le profil emprunteur

Votre apport personnel est pris en compte pour l’octroi d’un crédit immobilier. Pour que les banques s’assurent de votre capacité à rembourser, vous devez apporter la preuve que vous gérez bien vos finances personnelles. Pour les personnes sous contrat CDI et les fonctionnaires, les banques examinent les trois derniers relevés bancaires afin de vérifier vos crédits personnels ne sont pas nombreux, et si vous montrez que vous pouvez épargner.

Votre situation personnelle : pour éviter des risques d’impayés, les banques préfèrent les personnes qui présentent une situation professionnelle plus stable. Pour facilement obtenir un prêt bancaire, vous devez avoir un contrat à durée indéterminée. Si vous êtes en CDD, un travailleur indépendant, ou entrepreneur, vous avez tout de même la possibilité de déposer un dossier de demande de crédit, mais pour cela vous devez prouver à la banque que vos revenus sont suffisants et réguliers sur les trois dernières années, à condition d’apporter des pièces justificatives comme le bilan financier de votre entreprise.

Emprunter avec ou sans apport personnel

Apporter des fonds personnels dans votre plan de financement vous permet de rapidement obtenir le crédit immobilier. Un apport personnel est rassurant pour la banque, car si vous avez été capable de mettre des fonds de côté cela signifie que vous êtes capable de rembourser votre prêt. Avec votre apport personnel, vous empruntez sur une courte ou une longue période. Si vous placez vos fonds personnels dans votre projet, le crédit ne couvre pas l’intégralité de la dette immobilière.

A découvrir aussi  Les sanctions applicables aux parties non respectant leur contrat de location

Les banques demandent un apport minimal de 10 % du montant du plan de financement. L’apport sert à financer les frais annexes comme les droits liés à l’achat du terrain. Les emprunteurs qui décident d’injecter 20 à 30 % dans leur plan de financement sont bien perçus par les banques et obtiennent des taux inférieurs au barème officiel.

Emprunter sans apport personnel

Sur le marché de financement de l’immobilier, il existe différentes formules destinées aux emprunteurs qui possèdent un apport minime ou pas d’apport. Les crédits dits à 100 % couvrent le projet immobilier. Vous devez payer avec votre apport les droits de mutation. Pour accorder un crédit, la banque demande une épargne résiduelle. Cette épargne résiduelle permet de faire face à d’éventuels imprévus sans mettre en cause le paiement de l’emprunt. Cette condition bancaire est un réducteur de risque pour les emprunteurs.

Inflation, taux d’usure : l’impact sur votre financement

L’augmentation du coût de la vie, il faut prévoir le reste à vivre, et ce dernier doit être conséquent, surtout si vous faites construire votre maison loin de votre lieu de service. Les maisons neuves sont particulièrement performantes, les factures d’énergie sont réduites.