Investir dans l’immobilier locatif : les avantages de la VEFA

La Vente en l’État Futur d’Achèvement est une option très rentable pour les investisseurs en immobilier locatif. Grâce à elle, ces derniers peuvent acquérir un bien immobilier neuf bien avant la fin de la construction. De plus, cela leur permet de bénéficier de différents autres privilèges. Découvrez, à travers cet article, les différents avantages dont vous pouvez bénéficier en optant pour un logement VEFA dans le cadre d’un investissement dans l’immobilier locatif.

Qu’est-ce que la VEFA ou vente en état futur d’achèvement ?

La VEFA consiste en la vente d’un logement dont la construction n’est pas encore achevée ou qui n’existe que sur plan pour le moment. Dans les deux cas, un contrat de réservation signé lie l’acquéreur au vendeur.

Le contrat permet en premier lieu à l’acquéreur de devenir le propriétaire du terrain à construire. Il accorde également à l’acquéreur le droit de propriété sur les constructions déjà disponibles sur le terrain concerné. L’acquéreur récupère pareillement la propriété des ouvrages et des équipements au fur et à mesure que ceux-ci s’achèvent ou sont installés.

En bref, pour donner une explication accessible de la VEFA, on peut dire qu’il s’agit du fait d’acheter un logement dont la construction n’est pas terminée. Dans le contrat de réservation, le vendeur prend l’engagement de livrer le bien à l’acheteur dès qu’il est achevé.

A découvrir aussi  Ouvrir une franchise immobilière : Guide étape par étape pour les entrepreneurs passionnés

immobilier en construction

Les avantages de l’investissement locatif en VEFA

Faire un investissement locatif en VEFA vous permet de bénéficier de plusieurs avantages. Vous acquérez un logement qui est totalement conforme aux dernières réglementations en matière écologique, ce qui constitue un avantage pour un logement locatif. En achetant en VEFA, vous pouvez aussi personnaliser le bien que vous envisagez d’acheter. Tout en veillant au respect des règles de l’urbanisme, vous pouvez apporter des modifications à la construction afin qu’il réponde à vos besoins et préférences. Il est donc possible de faire des changements pour attirer les locataires.

Avec la VEFA, vous ne faites pas non plus votre paiement en bloc. Le paiement se fait en plusieurs étapes, au fur à mesure que la construction avance. La VEFA vous permet aussi de réduire vos charges liées à l’achat d’un logement. Les frais de notaire sont réduits de 2 à 3 %. En outre, la TVA est réduite jusqu’à 5,5 % lorsque le bien se situe en zone ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine). Lorsque vous mettez votre VEFA en location, vous pouvez bénéficier du dispositif Pinel. Ce dernier offre de nombreux avantages fiscaux. La réduction d’impôt varie de 12 à 21 % en fonction de la durée de location de votre bien.

Conseils pour trouver et évaluer les biens locatifs potentiels en VEFA

Pour trouver les biens locatifs potentiels en VEFA, vous pouvez consulter les annonces immobilières. Vous pouvez de même visiter les plateformes web des promoteurs immobiliers ou encore les forums spécialisés. En passant par ces canaux, il est possible de tomber sur des informations en lien avec des projets en cours.

A découvrir aussi  Comment choisir un installeur de thermopompe ?

Privilégiez les projets immobiliers en VEFA qui se réalisent dans des zones attractives selon les tendances du marché. Optez pour des zones proches des commodités telles que les commerces, les transports, les écoles et autres. Vous êtes ainsi assuré d’obtenir un bon rendement de votre investissement locatif. Pour avoir l’assurance de la qualité des biens à construire, préférez également un promoteur réputé et expérimenté.

Avant de signer votre contrat, pensez à vérifier ses références en visitant ses réalisations précédentes. Faites un examen minutieux des plans, des matériaux et des matériaux prévus pour la construction de votre propriété. Portez une attention particulière aux garanties. Calculez par ailleurs le taux de rendement en location. À cet effet, il vous suffit de prendre en compte le prix d’achat, les frais supplémentaires et les revenus locatifs. Le rendement locatif doit être en phase avec vos objectifs financiers.