Le rôle des assurances pour couvrir vos travaux électriques professionnels

Comme tout professionnel du bâtiment, l’électricien encourt quelques risques dans la réalisation de son métier. Quand il conçoit, installe, entretient ou dépanne les réseaux et équipements électriques, il peut être responsable d’un accident ou d’une malfaçon. C’est la raison pour laquelle il est important de souscrire différentes assurances. Lesquelles exactement ? Quels sont leurs rôles et comment choisir les bonnes polices d’assurance ?

Le rôle de l’assurance décennale pour le travail d’un électricien

L’assurance décennale pour électricien a pour principale fonction de couvrir la réparation et l’indemnisation dues au maître d’ouvrage pendant les 10 années qui suivent la réception. Cette garantie incombe aux électriciens et rend l’assurance obligatoire. Son principal rôle est de protéger les propriétaires afin qu’ils obtiennent vite réparation en cas de dommages.

Afin de comprendre l’importance de l’assurance décennale pour les travaux électriques, il faut tenir compte des risques encourus. En cas de négligence ou de fautes majeures de l’électricien, des problèmes électriques importants peuvent apparaître dans le bâtiment. Dans ce cas, le propriétaire peut faire appel au maître d’œuvre pour effectuer les réparations adéquates. Dans le cas contraire, il peut faire jouer l’assurance décennale pour couvrir les coûts engagés par la réparation.

La responsabilité civile professionnelle

Les tâches réalisées par l’électricien peuvent également affecter d’autres personnes. Si jamais vous causez des accidents qui ont engendré des dommages matériels, des blessures ou des préjudices à autrui, l’assurance responsabilité civile professionnelle pourra vous couvrir.

A découvrir aussi  Possible hausse du prix de l’électricité

Il s’agit d’une assurance qui n’est pas obligatoire, mais elle est essentielle pour éviter d’avoir à supporter l’impact d’une erreur, d’une négligence ou d’une omission sur les tiers. De telles situations peuvent engendrer des coûts importants, ce qui risque d’affecter grandement vos finances. Cette assurance est proposée généralement par tous les assureurs qui proposent des formules adaptées aux professionnels. Vous pouvez ainsi comparer les offres des différentes assurances, afin de trouver la police la plus intéressante. Le montant de l’assurance est fixé librement par chaque assureur. Il tient compte de divers facteurs, comme les risques, le niveau de dangerosité et le chiffre d’affaires, pour fixer le montant de la cotisation. D’où l’intérêt de comparer.

Quelles autres assurances peuvent protéger un électricien et son activité ?

Bien qu’elles ne soient pas obligatoires, ces assurances peuvent apporter une protection plus complète dans la réalisation de votre activité. C’est un moyen efficace pour travailler en toute quiétude et s’épanouir dans sa vie professionnelle. Afin de profiter d’une meilleure couverture, vous pouvez ajouter à votre assurance responsabilité civile les polices suivantes :

  • les locaux et les biens professionnels qui sont couverts par l’assurance en cas de sinistre (dégât des eaux, incendie, vols…),
  • ​les matériels et les équipements de travail,
  • la garantie pertes d’exploitation (si jamais vous êtes contraint d’arrêter de travailler suite à un sinistre par exemple),
  • la protection juridique professionnelle qui couvre les frais relatifs à la défense de vos intérêts, notamment si vous avez des litiges, si vous avez besoin de conseils juridiques, etc.
A découvrir aussi  Chowberry : pour une aide alimentaire

En vous informant auprès d’un assureur, vous serez informé de toutes les polices d’assurance disponibles pour les électriciens. Même si elles ne sont pas uniquement proposées aux électriciens, certaines polices d’assurance professionnelles peuvent vous être utiles.

Ce qu’il faut rechercher lors du choix d’une police d’assurance

Afin de trouver la police d’assurance la plus bénéfique pour vous, il est important de tenir compte de quelques critères. Votre objectif est d’avoir une protection suffisante, tout en limitant au mieux son coût. Pour ce faire, vous devez vous référer à vos besoins réels, notamment aux risques que vous encourez dans la réalisation de votre travail.

Afin de faire le bon choix, il est conseillé de se fier aux conseils d’un professionnel. Vous pouvez, par exemple, solliciter l’aide d’un expert neutre, comme un courtier, ou encore utiliser un comparateur d’assurance en ligne. De cette manière, vous vous assurez de l’objectivité des recommandations obtenues. Ces solutions permettent également d’avoir des informations complémentaires, sur les critères à considérer, le rapport coût/protection offert par chaque compagnie d’assurance, etc.

Enfin, quand vous comparez les offres, n’oubliez pas les exclusions. Il s’agit même de l’un des critères les plus importants pour faire le bon choix. Vous devez comparer les polices qui sont exclues de la formule qui vous est proposée. Il en est de même pour les plafonds en cas d’indemnisation. Lisez bien le contrat qui vous est proposé avant de le signer. Si vous avez un doute, vous avez le droit de faire marche arrière et d’avoir un temps de réflexion avant la signature du contrat.

A découvrir aussi  Les petites et moyennes entreprises : moteurs essentiels de l'économie locale