Qu’entend-on par économie responsable ?

Ces dernières années, de plus en plus d’experts s’accordent à dire que notre système économique actuel, fondé sur la productivité et le profit, conduit à des déséquilibres. Selon ces derniers, plus on produit, plus on détruit l’environnement à travers la surexploitation des ressources planétaires. Face à ce problème, dirigeants d’entreprise et particuliers doivent faire le choix d’une économie moins dépensière et qui se met au service de la société et de l’environnement. C’est ainsi qu’est né le concept d’« économie responsable ».

L’économie responsable : qu’est-ce que c’est ?

L’économie responsable désigne une économie qui intègre le bien-être des communautés et le respect de l’environnement dans sa politique de développement. Dans ce système, tous les acteurs économiques doivent faire en sorte que leur activité ait un impact positif sur la société et l’environnement. Pour y parvenir, nous devons changer notre façon de vivre. Comme expliqué sur ce site maisonetfinance.fr qui propose du contenu sur l’économie domestique et patrimoniale, nous devons cesser d’exploiter les ressources non renouvelables. Une exploitation souvent faite au profit d’une seule génération. Particuliers et professionnels doivent donc faire l’effort de s’inscrire dans une politique de développement durable. On pense pouvoir y arriver, mais pour cela, nous devons adopter de nouveaux comportements.

économie responsable

Comment mettre en œuvre l’économie responsable ?

Selon le contexte, cette prise de conscience peut se matérialiser sous différentes formes :

L’achat responsable

D’habitude, lorsque nous effectuons des achats, nous nous basons sur des critères fondamentaux tels que le prix, la qualité, le niveau de service, les délais de livraison, etc. Les achats dits responsables répondent à ces mêmes critères, mais ils prennent également en compte d’autres éléments relatifs aux exigences de transparence dans les domaines de l’éthique, l’environnement et des performances socio-économiques. Ces critères sont décrits dans le référentiel international ISO 20400. Parmi les critères les plus souvent pris en compte pour les achats responsables, on peut notamment citer l’environnement, l’éthique sociale et l’économie. On parle souvent d’achat responsable lorsqu’on achète des biens d’occasion. En achetant en seconde main, vous empêchez le produit de devenir un déchet qui va polluer l’environnement.

A découvrir aussi  Vers une économie verte : zoom sur les entreprises qui mènent la transition

La consommation responsable

Acheter responsable, c’est bien, mais consommer responsable, c’est encore mieux. Nous devons aussi garder à l’esprit que notre consommation au quotidien a un impact sur l’environnement. Donc, pour réduire notre empreinte carbone, nous devons adopter des réflexes anti-gaspillage lorsque nous consommons. Avant de vous rendre en supermarché, réalisez un inventaire pour éviter d’acheter des produits que vous avez déjà et de constituer des stocks excessifs. Consommer responsable, c’est aussi bien conserver. Après avoir fait les courses, prenez soin d’optimiser leur conservation.

Sortez les fruits et les légumes de leurs emballages avant de les ranger et lavez-les lorsque vous allez les cuisiner. Rangez chaque produit dans la bonne zone du réfrigérateur et disposez-les de manière à laisser circuler l’air. Soyez également attentifs aux dates limites de consommation des produits pour ne pas avoir à les jeter à la poubelle. La production agroalimentaire est l’un des principaux facteurs d’émission de gaz à effet de serre. Donc, diminuez votre consommation de viande et d’aliments transformés. Privilégiez plutôt les produits frais et locaux. En effet, le fait de consommer localement réduit la pollution. Et enfin, pensez aussi à composter les déchets organiques.