Qu’est ce que la gestion des eaux pluviales ?

La gestion des eaux pluviales vise plusieurs objectifs, notamment la réduction des risques d’inondation urbaine, la dépollution des eaux et l’économie d’eau potable. La préservation de la biodiversité et l’amélioration par la renaturation du cadre de vie sont également des enjeux de cette gestion. Découvrez ce qu’est la gestion des eaux pluviales.

Comment fonctionne la gestion des eaux pluviales ?

La gestion des eaux pluviales englobe une variété de solutions fonctionnant suivant différents principes comme le retardement de l’écoulement. Cette pratique consiste au stockage temporaire des eaux pluviales dans les réseaux de collecte. Cela permet de réduire les débits et débordements des réseaux, ce qui par conséquent diminue les risques d’inondation urbaine. La pratique requiert l’utilisation d’un système de drainage spécifique. La gestion des eaux pluviales fonctionne par ailleurs selon le principe d’infiltration, dont l’objectif est de soulager les différents réseaux de collecte et donc la baisse des flux de pollution. C’est une méthode qui favorise la recharge des nappes phréatiques. Cette gestion implique également la récupération des eaux de pluie pour des usages ne nécessitant pas l’eau potable. Il est possible de se rendre sur global.hauraton.com pour en savoir davantage sur des systèmes de drainage de surface efficaces et adaptés à tous les domaines.

Système de drainage de surface

Quelles sont les méthodes courantes de gestion des eaux pluviales ?

Nous distinguons différentes méthodes de gestion des eaux pluviales, dont les plus courantes sont les suivantes :

Les systèmes de drainage et les citernes de récupération

Les systèmes de drainage favorisent la maîtrise des problèmes d’infiltration. L’eau de pluie est stockée temporairement et sert ensuite à alimenter de manière progressive le cycle naturel. Ces systèmes sont conçus pour être installés dans les zones urbaines, industrielles et artisanales. Ils trouvent pareillement leur place dans les espaces privés. Les citernes de récupération quant à elles conviennent aux habitats individuels. Il s’agit d’un conteneur relié à l’évacuation des eaux de la toiture et qui privilégie la récupération et le stockage des eaux de pluie. Celles-ci sont utilisées pour des tâches domestiques comme le lavage de voiture, l’arrosage du jardin, etc.

La toiture stockante, les fossés et noues

La toiture stockante est une solution adaptée aux zones commerciales et bâtiments publics. L’eau qui tombe sur le bâtiment est temporairement retenue avant d’être envoyée à débit régulé vers le réseau de collecte. Dans certains cas, la toiture est équipée d’un matériau stockant comme la terre végétale ou les graviers. Cela réduit le débit de l’écoulement. En ce qui concerne les noues et fossés, il s’agit de zones de dépression topographique au sein desquelles l’eau de pluie ruisselle. Une fois qu’elle est collectée, l’eau y reste temporairement avant de s’infiltrer progressivement dans le sol.

Quels sont les défis que pose la gestion des eaux pluviales et comment les surmonter ?

Les défis liés à la gestion des eaux pluviales sont multiples, à commencer par les facteurs naturels. Les vitesses d’écoulement et les débits à gérer sont importants, ce qui ne facilite pas la tâche. L’activité humaine, notamment en termes d’urbanisation, aggrave de plus la situation. Pour assurer une meilleure gestion des eaux pluviales, il convient de trouver des solutions efficaces et adaptées aux besoins. Les systèmes de drainage de surface qui favorisent le stockage temporaire de l’eau sont performants et représentent une excellente option. Bien qu’il existe de nombreuses solutions de gestion des eaux pluviales à la portée des ménages, il faut noter que peu de personnes les adoptent. Une sensibilisation des populations sur la mise en pratique de ces solutions peut être envisagée.