La voiture autonome de Google est en route

On a beaucoup entendu parler du Google Car ces derniers temps, un véhicule entièrement autonome capable de transporter des passagers sur des routes publiques. Les premiers modèles ont été commercialisés aux États-Unis. Aujourd’hui, d’autres entreprises commencent à développer leur propre voiture robotisée sans chauffeur.

Un rêve devenu réalité

La société californienne Google a lancé le projet de voiture automatique en 2009. Son objectif était de proposer au grand public un véhicule autonome qui respecte le Code de la route. Pour ce faire, les ingénieurs ont décidé d’installer des capteurs sur la voiture robotisée. De ce fait, les prototypes de Google Car peuvent prendre la route et anticiper tous les obstacles sur son chemin réduisant ainsi les risques d’accidents de la circulation. Chaque voiture autonome a été testée dans les régions de Mountain View, de Phoenix, d’Austin et Kirkland avant d’être commercialisée. Quoi qu’il en soit, c’est Waymo qui terminera le projet de la voiture sans chauffeur. Cette filiale de l’Alphabet a eu l’idée de modifier l’image du Google Car caractérisé par ses allures enfantines et ses formes arrondies. Elle le remplace par un modèle plus avancé, un monospace hybride de plus de 5 mètres de long doté de la technologie de Waymo. En décembre 2016, Google Car a décidé de placer un conducteur aveugle dans son véhicule pour réaliser le test à Austin. L’entreprise californienne a annoncé dans un communiqué de presse que la commercialisation des nouvelles voitures sans chauffeur commencera avant la fin de l’année 2018.

La concurrence fait rage

Après le grand succès des voitures sans chauffeur de Waymo, d’autres sociétés telles que l’entreprise Uber ont décidé d’entrer sur le marché de l’automobile autonome. On peut dire que les monospaces Chrysler Pacifica ne suffiront pas pour faire face à la concurrence. Le géant français Navya a déjà engagé un bras de fer avec la filiale de l’Alphabet de Google avec son taxi autonome. Cette société lyonnaise ambitionne de conquérir ce marché en dévoilant le premier taxi 100 % autonome. Ce prototype porte le nom de « Autonom Cab » un taxi électrique sans chauffeur, sans poste de pilotage, sans volant ni pédale. Il offre un service de transport intelligent permettant d’effectuer des trajets privés ou partagés avec d’autres passagers. Le taxi 100 % autonome de Navya peut accueillir jusqu’à six personnes. Ce prototype affiche une vitesse maximale de 90 km/h, mais il peut rouler avec une vitesse de croisière de 50 km/h lors des trajets intra-urbains. Autrement dit, il respecte le Code de la route. Les clients doivent utiliser leur Smartphone pour commander un trajet avec Auonom Cab. La commercialisation des prototypes commencera à partir du troisième trimestre 2018.